Avec le changement de nom de Parkeon à Flowbird, la CFDT continue de vous informer sur ce nouveau site.
Et pour retrouver tout l'historique de la CFDT Parkeon, rendez-vous sur cfdtparkeon.free.fr

mercredi 25 juillet 2018

AUCUN droit à la déconnexion chez Flowbird

Cet été aucun droit à la déconnexion pour les salariés de FLOWBIRD.

Chez Flowbird 40% des salariés sont ingénieurs et cadres. Beaucoup d'entre eux ont des ordinateurs portables ou des téléphones fournis par l'entreprise. Ils sont donc en permanence avec ces outils numériques et le sondage réalisé en 2017 a démontré l'absence de déconnexion pour beaucoup durant les temps personnels (soirées, congés, week-end).

C'est sur la base de ce constat que les négociations ont commencé en septembre 2017 mais se sont terminées par un échec en janvier 2018 (voir notre précédent article).

A la réunion des délégués du personnel du 19 juillet, la CFDT a posé la question suivante visant à préserver la santé des salariés:

vendredi 20 juillet 2018

Ingénieurs et cadres FLOWBIRD: êtes-vous au bon coefficient?

La question se pose aujourd'hui car quelques cas de collègues ont été remontés pour lesquels leur coefficient n'était pas correct.

Rappelons que pour les ingénieurs et cadres de la métallurgie, les coefficients doivent changer tous les 3 ans. Et à chaque coefficient correspond un salaire minimum.

Sachant que chez Flowbird beaucoup d'ingénieurs sont quasiment au minimum conventionnel, il est important d'être au bon coefficient pour être au bon salaire !

Ci-après le rappel de l'évolution des coefficients (art21 de la convention collective):

vendredi 6 juillet 2018

La direction de Flowbird ne veut pas donner d'intéressement aux salariés.

C'est la conclusion des pseudos négociations qui ont eu lieu chez Flowbird concernant l'intéressement.

2ème année donc sans intéressement pour les salariés alors que les bénéfices de Flowbird atteignent des sommets…

Un montant d’intéressement très insuffisant comparé aux bénéfices

Comparé aux 14 000 000 € d’intérêts de la dette LBO d’ASTORG que devra payer Flowbird en 2018 et comparé aux bénéfices record de Flowbird, le montant de l’intéressement qui était proposé par la direction pour les 530 salariés est ridicule.

En définitive, tous les bénéfices sont ponctionnés pour l’actionnaire ASTORG, il ne reste plus rien pour les salariés, les embauches, les conditions de travail.

mercredi 27 juin 2018

Mondial : la direction accepte la demande de la CFDT

La direction de Flowbird a accepté la proposition de la CFDT de permettre aux salariés de quitter plus tôt leur poste.
Cependant ceci est à la discrétion des responsables de services...

mardi 19 juin 2018

Mondial 2018 - la CFDT demande des aménagements d'horaires

Et oui chez Flowbird, il va y avoir des matchs (notamment de la France) pendant les heures de travail, c'est pourquoi la CFDT a demandé à la direction que les salarié(e)s intéressé(e)s puissent quitter l'entreprise au moins 1 heure avant le match.
Nous sommes en attente de la réponse (réunion des délégués du personnel du 19/6)...

vendredi 18 mai 2018

Projet de règlement intérieur et charte éthique FLOWBIRD

Le comité d'entreprise de FLOWBIRD est en cours de consultation concernant un nouveau règlement intérieur , une charte éthique et une charte informatique.

La CFDT a déjà étudié les projets de RI et de charte éthique.

Ces documents sont très importants dans une entreprise. En effet, le règlement intérieur donne les règles de "discipline" et précise l'échelle des sanctions selon lesquelles chaque salarié peut être sanctionné, voire licencié.

Il est donc très important que nous étudions en détail ces documents pour qu'ils soient les plus justes pour les salariés.

Ces documents nous ont amené beaucoup de questions et de constats.
Toute notre analyse est disponible au lien ICI
(uniquement accessible pour les salariés FLOWBIRD en se connectant à leur compte Google PRO)

Nous attendons maintenant les retours de la direction et proposerons les modifications nécessaires lors de la prochaine réunion du comité d'entreprise.

mardi 1 mai 2018

Atteinte aux libertés et aux droits des salariés Flowbird

En 2013, le nombre de caméras installées sur le site de Besançon a été fortement augmenté.
Celles-ci sont déclarées par la direction et le responsable de la sûreté comme des caméras de vidéo protection servant “à la sécurité du site - protection des biens et des personnes”.

Or l’utilisation des caméras a été détournée pour :
1. Déterminer le temps de travail d’un employé.
2. Pister la présence et l’heure de passage d’un employé à différents endroits.
3. Déterminer la tenue vestimentaire de l’employé pendant et hors temps de travail.

Comment une telle dérive a-t-elle été possible ?

Le fait de détourner les images de leur finalité déclarée est puni de cinq ans d'emprisonnement et
de 300 000 euros d'amende (art 226-21 code pénal)

Le sujet est donc très grave, tous les employés sont concernés. Il s’agit du respect de nos libertés
fondamentales. Jusqu’où pourront aller les dérives?

Malheureusement il y a eu un deuxième cas de détournement de données. Cette fois-ci, un manager
a croisé les données du pointage et du logiciel de production, ignorant surement qu’il est sous le coup du code pénal...

Tout cela est illégal, c’est pourquoi la CFDT a décidé de défendre les droits des salariés en
déposant une plainte à la CNIL.